Plus de 60 biographies pour se familiariser avec les origines de la décroissance. Des stoïciens et des cyniques à Huxley ou Orwell, en passant par Kropotkine, Giono, Weil, etc.

L’étude des « précurseurs de la décroissance » prouve que la vision que recouvre ce slogan provocateur est ancienne, profonde et diversifiée. L’économiste et anthropologue Serge Latouche, l’un des premiers et principaux théoriciens de la décroissance aujourd’hui, revient de manière claire sur l’histoire de cette idée.

Elle vise plutôt à mettre en lumière ce qu’il peut y avoir de convergent entre des approches développées en tout temps, en tous lieux et dans tous les domaines, mais qui ont pour caractéristique commune d’avoir été ignorées a priori par les discours modernes de la productivité, de l’efficacité et de la croissance à tout prix. Il s’agit d’abord, explique Latouche, de rappeler que l’humanité, par sa connaissance séculaire de l’homme et de ses passions, n’a pas attendu l’époque contemporaine pour penser la mesure et les conditions de la vie bonne.

Des petits volumes aussi, pour faire connaître à un large public la richesse et la complexité de la pensée de la décroissance, en deux parties : un spécialiste présente l’auteur, puis un texte ou un ensemble d’extraits de textes de l’auteur illustrent sa vision. Une collection dirigée par Serge Latouche

 

3e9a60b9e1

Prix : 15 €
Pages : 300 pages
ISBN : 978-2-36935-054-5
.
.

Aucun commentaire