Le président de la Commission européenne a appelé faire preuve d’une plus grande solidarité envers les réfugiés qui arrivent en Europe.

Dans un contexte migratoire particulièrement tendu à travers le continent européen, le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker, qui s’exprimait depuis Alpbach (Asutriche), a estimé ce lundi que les frontières nationales constituaient “la pire invention de tous les temps”.

“Nous devons combattre le nationalisme, nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes, et aussi de leur barrer la route”, a-t-il ajouté, cité par plusieurs médias, dont le Daily Mail.

.junck (1)

Aucun commentaire