Bitcoin est souvent comparé à Internet lui même, et sans doute pour de bonnes raisons. La monnaie est une nouvelle technologie libertaire, défendue par un petit groupe d’experts en informatique qui disent qu’il va changer le monde de manière que nous ne pouvons pas encore imaginer. C’est de cette façon dont les gens parlaient d’internet au début des années 1990.

Cependant, comme avec Bitcoin, le battage médiatique a été accompagnée par son lot de détracteurs.

Voici sept choses absurdes ou géniales qui ont été dites à propos d’Internet au cours de cette époque, et qui ont un intérêt pour la façon dont nous pouvons concevoir la monnaie cryptographique aujourd’hui.

Commençons avec les plus absurdes, parce qu’elles sont les plus drôles :


1) Le quotidien américain et international Newsweek: “internet ne va rien changer !”

clifford-stoll

En 1995 Newsweek publie un article de Clifford Stoll qui pourrait être l’article le plus myope jamais publié. L’article, que vous pouvez lire vous-même si vous souhaitez vous détendre, s’en prend et rejette chaque utilisation potentielle que certains plus optimistes imaginaient pour internet dans la vie quotidienne.

À son crédit, Stoll admis plus tard que l’article était “une pile de bêtises” et ajoutait que “parmi les nombreuses erreurs de ma carrière, peu ont été aussi publiques que celle concernant mon article sur internet en 1995”.

Il ajouta :

«À l’époque, j’ai essayé de parler contre la marée de commentaires futuristes qui expliquaient tous de quelle façon internet allait résoudre nos problèmes.”

Peut-être, cependant, la partie la plus intéressante de son article est une référence à l’existence “d’aucun moyen fiable d’envoyer de l’argent sur Internet”. Aujourd’hui encore, l’article de Stoll n’a toujours pas fini de se tromper.


2) «C’est quoi internet de toute façon? … Qu’est-ce que vous y écrivez ? Des mails ?

Ces stars de la TV de la chaîne américaine NBC sont à l’origine d’un duo de 1994 qui a refait surface grâce à Youtube. L’émission nommée le «Today Show» illustre parfaitement la perplexité et la confusion qui pouvait être ressentie envers internet.

“Alison, pouvez vous expliquer ce qu’est internet ?”

“On ne savait pas ce que c’était, pourquoi c’était utile, ou même comment l’utiliser” Et si nous voulons vraiment être honnêtes, beaucoup de gens ne savent toujours pas comment l’utiliser.

Bitcoin aujourd’hui est dans une situation similaire, une grande partie de la confusion découlant de l’accent qui est fait sur l’exploitation minière au cours des discussions ordinaires autour de cette technologie. Au lieu d’être considéré comme une plate-forme d’innovations, il est aussi souvent considéré comme un moyen de devenir riche rapidement.

Sans doute, la plupart des gens lisant ceci auront entendu une variante de cette fameuse réplique «C’est quoi Bitcoin de toute façon? Vous faites de l’argent avec votre ordinateur ? “


3) «Je prédis qu’internet deviendra bientôt une supernova spectaculaire, avant de subir un effondrement catastrophique en 1996

En 1995, la même année que Clifford Stoll offra son analyse de l’avenir d’internet, Robert Metcalfe, qui a inventé Ethernet, a déclaré dans une colonne InfoWorld qu’internet est complètement miné et promis à disparaître.

Il exposa une liste de raisons, qui comprend ironiquement, dans un sens, la non-existence de Bitcoin :

“Plusieurs sociétés ont tenté de frapper de l’argent digital. Ils n’ont toutefois pas réussi à rationaliser les activités financières – il ya maintenant plus, pas moins, d’intermédiaires. Par conséquent, les coûts de transaction, à 50 cents chacun ou plus, restent beaucoup trop élevés. Sans systême de micropaiements efficaces, il y aura peu de commerce sur Internet, à l’exception, peut-être, mais probablement pas, de publicité.˝

Bien sûr, en 1996, internet ne s’est pas effondré et en 1997, admettant son erreur, Robert Metcalfe passa une copie de son article au mixer avant de le boire.


4) “Internet, avec sa structure ouverte et distribuée, a été conçu pour résister à une attaque nucléaire. Si il peut faire cela, il peut résister à l’Amérique des entreprises”

Voici une prédiction moins stupide, de l’écrivain scientifique Barry Shell en 1995. Comme la neutralité d’internet meurt lentement aux Etats-Unis, il semble qu’internet ne puisse finalement pas résister aux grandes corporations américaines.

Une bataille similaire pour Bitcoin se passe en ce moment. Avec les”BitLicenses” émises à New York, l’exploitation minière centralisée continue d’être une menace, et beaucoup de sociétés “mainstream” autour de Bitcoin surgissent, l’idée originelle du Bitcoin de servir d’arme contre les gouvernements et grands groupes s’estompe d’année en année.

Bien sûr, les partisans de Bitcoin ont différentes motivations. Certains ne voient aucun problème avec la réglementation gouvernementale, d’autres sont à l’aise avec le pouvoir des entreprises, tandis que d’autres continuent à construire des outils radicaux pour empêcher la monnaie d’être apprivoisée.


5) «Si vous changez la façon dont vous faites la richesse, vous changez inévitablement la façon dont vous faites la guerre ‘

La citation de 1993 du futurologue Alvin Toffler pendant une entrevue avec la revue Wired prédit essentiellement la cyberguerre.

Bien que ceci soit peu connu, certains activistes de Bitcoin, comme Roger Ver, voient la technologie Bitcoin capable sur le long terme d’influencer directement la façon dont le gouvernement fait la guerre. Ceci en prenant le contrôle de l’économie et de la monnaie, ce qui ôterait au gouvernement (et en particulier au gouvernement américain) la capacité de financer ses guerres par l’utilisation de sa planche à billets.

Bien qu’étant une citation de 1993, ces mots pourraient prendre un sens parfaitement actuel dans une discussion sur le Bitcoin aujourd’hui.


6) “Tout futur réseau d’information aidera les gens malheureux et mécontents à faire sécession, au moins mentalement, des institutions qu’ils n’aiment pas, autant que le système d’autoroutes qui autrefois permit aux riches de fuir les villes pour les banlieues et la périphérie”

Peu de citations décrivent avec plus d’éloquence la glorieuse évasion offerte par Internet aux masses. fournit que les commentaires de l’historien Edward Tenner en 1994. Si vous n’aimez pas les circonstances auxquelles vous êtes vous confrontés dans votre vie courante, Internet offre une connexion à d’autres mondes, idées et communautés.

Bitcoin, comme initialement envisagé, était également une espèce d’évasion bien que d’un genre différent, celle d’un système bancaire qui venait de s’écraser catastrophiquement. «Soyez votre propre banque», était l’appel de clairon à tout les mécontents du système financier actuel. Il est une nouvelle discussion sur la nature même de l’argent. L’idée d’argent numérique, créé selon des règles algorithmiques, oblige les gens à briser une orthodoxie rigide voulant que l’argent doive provenir d’un gouvernement.


7) “Nous devons résister à l’impérialisme des médias – la tendance à coloniser, définir de nouvelles technologies avec les termes des anciennes.. Il ne faut pas reconditionner, il faut redéfinir”

Plus de 500 millions de dollars de capitaux ont été utilisé pour lancer diverses nouvelles entreprises dans l’écosystême Bitcoin, et si nous avons un regard objectif, force est de constater que cet argent provient pour la plupart, non pas d’innovateurs, mais des mêmes sociétés de paiement et de financement qui règnent actuellement et ne veulent pas rater le coche du Bitcoin.

En 1995, Barry Diller, président d’Expedia qui a récemment commencé à accepter les paiements en Bitcoins pour les réservations d’hôtel, a mis en garde contre l’utilisation du passé comme un modèle de pensée pour l’avenir, tout en crééant des produits avec de nouvelles technologies révolutionnaires.

“Nous allons tomber à court si nous imposons nos propres modèles d’entreprises déjà connues sur les nouvelles convergence à venir. Les téléphones n’étaient pas juste des télégraphes avec de la voix. Les ordinateurs n’étaient pas seulement des calculatrices avec des claviers. Et à l’avenir, personne n’appellera votre site d’information en ligne “magazine avec sons et images animés !”.

En ce sens, peut-être Bitcoin n’est-il pas juste du «cash numérique» …

Aucun commentaire