Dans le champ où, enfant, il plantait des pommes de terre avec son père, Michel Onfray lui demanda où il se rendrait si, d’aventure, il devait choisir une destination idéale. Celui-ci lui répondit « Au pôle Nord. »..  Trente-cinq ans plus tard, le fils réalise le rêve de son père et part avec lui au-delà du cercle polaire pour fêter ses 80 ans. Ce livre propose un voyage philosophique et raconte le goût du phoque cru et de la baleine pourrie ; les frissons devant l’ours blanc et l’émotion face aux icebergs. Il dit aussi les silences d’un vieil homme qui, sans les mots, communique avec un shaman inuit dont les larmes sidèrent ceux qui l’entendent raconter la destruction de sa civilisation. Il rapporte également le souffle des baleines entraperçues et la minéralité. Puis le froid. Générant une conception du monde toujours vivace, malgré le colonialisme nord-américain. Il permet enfin une méditation sur les formes du temps, et rapporte ce que le fils peut dire au père, ou apprendre de lui, au-delà des mots…

Esthétique du Pôle Nord, Stèles Hyperboréennes

Lien vers la vidéo (mobiles)

Aucun commentaire