Après deux ans au pouvoir, le conservateur Tony Abbott a perdu lundi la tête du Parti libéral australien, et du même coup le poste de Premier ministre. Qui est son richissime successeur, Malcolm Turnbull, 60 ans, issu du même parti mais connu pour des idées plus progressistes ?Malcolm Turnbull est à la tête d’une fortune évaluée à plus de 100 millions d’euros qu’il partage avec sa femme, business-woman prospère puis maire de Sydney. Les travaillistes l’égratignent régulièrement pour son train de vie à des années-lumière de l’Australie qu’il dirige aujourd’hui.

Il devient en 1997 directeur de Goldman Sachs Australia pendant quatre ans – il figure dans la très longue liste de dirigeants passée par la célèbre banque d’affaires, à l’instar des Italiens Mario Draghi, Mario Monti ou l’ex-Premier ministre grec Lucas Papadémos. Issu du même parti que son prédécesseur Tony Abbott, le chef du gouvernement est vu comme plus progressiste. Turnbull mène, en vain, campagne en 1999 pour l’établissement d’une République australienne – quand Abbott a toujours été férocement monarchiste. Il devient député avant de prendre les rênes du parti libéral (conservateur) en 2008.

Aucun commentaire